SALDAC SUPER ALIMENTS

SALDAC: les supers aliments

(Solidarité avec l’Amérique Latine pour le Développement Autonome des Communautés)

La coopérative agricole IRIS a été fondée en 1978 au cœur de la plaine du Pô.

Créée sous forme associative, SALDAC est engagée dans une démarche pour un commerce équitable depuis le début de l’année 2000.

SALDAC travaille avec des communautés indiennes et paysannes du Pérou, dans des zones rurales pauvres et isolées, pour faciliter l’accès de leur production agricole et artisanale sur le marché européen.

Garantissant un prix juste pour l’achat de la production, SALDAC permet l’amélioration des revenus des producteurs, participant ainsi au développement des villages et des populations des secteurs concernés. SALDAC participe à l’amélioration des conditions de vie des populations vivant dans les zones isolées, faisant en sorte que les petits producteurs échappent au monopole des intermédiaires locaux qui offrent des prix si bas qu’ils couvrent à peine les coûts de production initiaux.

Le but est de lutter contre la pauvreté et de permettre un développement autonome des communautés pour que ces peuples défavorisés retrouvent leur dignité.

Le maca

La maca  est un tubercule des hauts plateaux andins, dont la culture ancestrale remonte aux temps des premiers Incas. Sa grande teneur en protéines, vitamines et minéraux en a toujours fait un produit indispensable pour un régime alimentaire adéquate et équilibré.

La maca compense actuellement les carences alimentaires des populations vivant sur les hauts plateaux, où les dures conditions climatiques empêchent le développement de cultures diversifiées. A haute altitude, seul résiste la maca aux gelées d’été.

Elle constitue une nourriture de substitution au lait et à la viande, car la pauvreté des communautés paysannes ne permet pas la consommation de tels produits en quantité suffisante.

Elle est consommée sous différentes formes : en farine (dans la soupe et les boissons chaudes, pour la fabrication de pain et galette), en confiture, en jus épais, en nectar, en liqueur, en glace, bouillie comme la pomme de terre… La maca donne une alimentation riche et complète pour affronter les dures conditions de vie des hauts plateaux andins.

Caroube

Si la caroube reste plutôt méconnue du grand public, elle figure pourtant dans de nombreuses préparations culinaires que nous consommons régulièrement, telles que les glaces, sauces, soupes, produits laitiers et céréaliers. Elle possède aussi de nombreux atouts qui font d’elle un aliment de choix, à adopter sans hésiterFruit du caroubier, arbre qui s’épanouit dans tout le bassin méditerranéen, la caroube est une gousse plate et légèrement courbée, longue de 10 à 30 centimètres, d’abord verte puis qui vire au brun foncé lorsqu’elle arrive à maturité.

Le mot « caroubier » signifiait en grec ancien « petite corne », en référence à ses gousses en forme de corne. Connu depuis l’Antiquité, cet arbre est à l’origine de la définition de l’unité de mesure des pierres précieuses, le carat, encore en vigueur aujourd’hui. En raison du poids constant des graines que renferment les gousses, elles ont ainsi servi de référence pour établir ce -système d’unités (1 carat est égal au poids d’une graine de caroube, soit 0,2 gramme).

la pulpe de caroube fait partie des super-aliments, à condition de la choisir crue. Elle est pauvre en matières grasses, riche en fibres. Cela contribue à réduire le taux de cholestérol, à réguler le transit et à combattre les troubles digestifs. Aussi riche en anti-oxydants contre le vieillissement cellulaire. En calcium et phosphore pour la minéralisation des os et des dents. En potassium pour l’équilibre de l’organisme, en magnésium (anti-stress naturel). Enfin, elle affiche un indice glycémique bas. Autant de bonnes raisons de l’adopter !

lucuma

Le lucuma est un fruit originaire du Pérou. Surnommé “arbre de vie” ou “or des dieux” par les Incas, il pousse exclusivement dans la région montagneuse des Andes. Ce petit fruit jaune a un petit goût sucré qui peut rappeler le sirop d’érable. Très populaire en Amérique du Sud, il est notamment utilisé pour la préparation des desserts.

Très riche en nutriments, le lucuma possède de nombreuses vertus. Il est avant tout un antioxydant très puissant. Il contient de nombreux minéraux et oligo-éléments comme le calcium, le phosphore, et le fer. Côté vitamines, il fournit des vitamines B et C et de la provitamine A (bêta-carotène). Parmi ses bienfaits, le lucuma favorise la vision, la mémoire et la santé de la peau.

Grâce à sa richesse en vitamine B3, il agit également contre le stress et le bon fonctionnement du système nerveux en général.

Malgré son goût sucré, le lucuma possède un taux de glucide relativement faible (environ 15%) et un index glycémique bas.

Camu camu

Le camu camu est le fruit d’un arbre du même nom, originaire de la forêt amazonienne, et appartenant à la famille des Myrtaceae – comme la goyave. Parfois à demi submergé, il pousse au bord des fleuves en Amazonie péruvienne et brésilienne, où on le cultive parfois au moyen de canoës.

Son arbre pousse essentiellement à l’état sauvage, mais des cultures à plus grande échelle se développent à mesure que sa notoriété évolue. C’est un petit fruit très acidulé de couleur rose, rouge, jaune, qu’affectionnent particulièrement les populations amazoniennes, et ce depuis l’époque pré-colombienne.

Sa peau très pigmentée lui donne une couleur rose bonbon lorsqu’il est consommé en jus ou en sorbet, et ses pépins sont ôtés pour éviter toute amertume. Il est d’usage d’ajouter du sucre à toute préparation de camu camu de manière à adoucir son goût.

Au-delà de ces aspects gustatifs et visuels, si le camu camu connaît de plus en plus de succès chez nous, c’est parce qu’il fait partie des fruits les plus chargés en vitamine C.

C’est un fruit particulièrement nutritif. Outre la vitamine C, sa richesse en antioxydants – flavonoïdes, et autres minéraux fait qu’on le retrouve souvent en complément alimentaire sous forme de poudre.

Les bienfaits du camu camu et sa densité nutritionnelle en font progressivement l’objet de recherches scientifiques. Aujourd’hui les études sont encore limitées, mais elles tendent à se développer étant donner les qualités nutritionnelles et les vertus déjà reconnues pour la santé.